TENTATIVE DE RACKET DE LA POSTE DE BOUDJIMA DEJOUEE PAR LES CITOYENS

500 millions récupérés et un des bandits arrêté par les citoyens

Le bureau de poste de la ville de Boudjima, une trentaine de kilomètres au Nord du chef-lieu de la wilaya de Tizi-Ouzou a été victime d’un racket tôt dans la matinée d’hier dimanche. Un groupe de malfaiteurs a tenté de s’accaparer de l’argent qui s’y trouvait mais chose invraisemblable les citoyens présent dans les alentours ont empêché ces derniers d’accomplir leur acte.

Comment se sont déroulés les faits ?

Quelques minutes avant l’ouverture du bureau de poste, les malfaiteurs étaient déjà sur place à quelques mètres de l’entrée. Ils avaient, auparavant, enlevé à un citoyen de Makouda son fourgon. A l’arrivée de l’agent, les trois acolytes ont attendu l’ouverture de la porte avant de la suivre à l’intérieur. Le troisième est resté dehors pour tirer quelques coups de feu de son arme histoire de faire peur aux citoyens qui faisaient leurs affaires. Quelques minutes plus tard, les deux acolytes sortent de l’agence avec un cabas plein d’argent. On parle de la somme de cinq cent millions de centimes. A bord du fourgon volé, les trois acolytes prennent la direction Nord sur la route menant à Tigzirt. Il était environ 9H.

C’était sans compter sur le courage des citoyens de Boudjima

Chose invraisemblable, les bandits qui ont certainement avoir réussi leur coup n’ont pas prévu la réaction héroïque de quelques citoyens de Boudjima. A bord de véhicules, des jeunes qui étaient sur les lieux ont engagé une poursuite avec le fourgon qui portait les racketeurs. Après une course d’environ deux kilomètres, le fourgon a été rattrapé. Deux membres de la bande ont pris la fuite à pied en emportant leurs armes. Le troisième a été arrêté par les jeunes citoyens. ce dernier était en possession du butin.

Quelques minutes plus tard, les services de sécurité, gendarmerie et police arrivent sur place. Les jeunes remettent l’individu arrêté et le cabas rempli d’argent aux services de sécurité qui ont tout de suite engagé une poursuite pour arrêter les deux acolytes encore qui ont pris la fuite. Certaines personnes qui étaient sur place affirmaient que l’homme arrêté affirmait qu’il était origine d’Akbou dans la wilaya de Boudjima. Mais personne ne croyait qu’ils pouvaient agir sans la collaboration d’un ou plusieurs individus de la localité de Boudjima ou de ses environs qui connaissent les mouvements des postiers.

Ratissage des éléments de la gendarmerie pour arrêter les deux acolytes encore en fuite

Jusqu’à midi, les éléments de la gendarmerie étaient toujours à la recherche des deux autres membres du groupe. De loin, des centaines de citoyens assistaient à la poursuite et aux recherches engagées dans le massif forestier. Selon certains témoignages, racontaient que les deux acolytes ont pris la fuite via le lieu dit Ajerouidh pour se retrouver dans la forêt d’Aguemoun. Fortement couverte, cette forêt rendait difficile les recherches mais le sort de ces derniers semblait scellé vu les moyens mis par les services de sécurité pour les débusquer.

Acte hautement héroïque et civique des citoyens de Boudjima

Ce qui est à relever dans cette affaire c’est bel et bien la réaction héroïque des citoyens de Boudjima. Les armes des bandits n’ont pas empêché le groupe de jeunes citoyens de les  poursuivre et d’arrêter l’un d’eux et de récupérer l’argent volé. C’est un acte de bravoure et de civisme par excellence que des citoyens sans armes empêchent des bandits armés d’accomplir leur méfait. Hier à Boudjima, les commentaires allaient de l’admiration pour les jeunes à la consternation de voir des voleurs agir en ces temps de corona et de Ramadhan. L’enquête suit son cours pour dénouer les nœuds de cette affaire qui vient se rajouter au registre des rackets des bureaux de poste à travers la wilaya de Tizi-Ouzou.

Par La rédaction de Tiwizi info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *