Le nouvel album de Taous Arhab vient de sortir. Lorsque se rencontrent le géni et le don

L’album de Taos Arhab qui vient de sortir est incontestablement le fruit d’une rencontre entre le géni et le don de la nature. Les mélodies qui sortent telles des colombes du chapeau d’un magicien sont le fruit du géni incarné par Safy Boutella et la voix de Taos, un don de la nature qui s’offre avec volupté. La magie des notes qui prennent leur envole d’une voix tantôt douce, tantôt rugueuse. Dans l’album Ili-kem (Sois !), les deux génies ont pu dompter les paradoxes et les contrastes.
En fait, Taos est déjà en soi un personnage qui dégage paradoxalement de la douceur et de la force. La tendresse qui s’alterne comme par enchantement avec une incroyable force de caractère. Ces contrastes magiques ont finalement su trouver le magicien qui a su créer un monde où les paradoxes se côtoient, s’entrelacent et fusionnent pour faire naître des chefs-œuvres. Qui d’autre que Safy Boutella peut créer cet univers où les contrastes se transforment en beauté.
Dans la conférence qu’ils ont animée à l’Hôtel Ittourar, dimanche après-midi, Taos Arhab, Safy Boutella, l’arrangeur de renommé internationale, Hamid Moualhi, l’auteur des textes et Rachid Koceila qui a chanté en duo dans l’album avec Taos, les artisans de l’album Ili-kem sont revenus sur le parcours qu’ils ont fait ensemble dans la réalisation. C’est vrai que le travail a pris du temps, trois années, mais le résultat est sans conteste, un chef-d’œuvre. Safy Boutella qui n’a pas caché son plaisir en réalisant ce travail, affirmait qu’il a traité Taos comme une chanteuse du monde. « Je voulais faire sortir la voix de Taos de la ghettoïsation » ajoute-t-il pour dire la grande qualité de cette voix qui peut embrasser tous les styles et s’adapter à l’universalité.
C’est cette universalité empreinte d’une profonde authenticité qui caractérise l’album qui ressemble comme deux gouttes d’eau à Taos. Des textes écrits par, le poète Hamid Moualhi. Des vers qui sortent comme des papillons libérés par les cordes vocales de la chanteuse pour dire l’Amour comme le titre Yid-k et Yeqqar-iyi-d en duo avec Mohamed Allaoua, l’attente dans Tiziri, la médisance dans la chanson Lferh-ix, désirs Menna-gh en duo avec Rachid Koceila, l’absence Anda tellidh et Tihdayin femmes en hommage à Cheikh El Hasnaoui.
Enfin, écouter l’album de taos Arhab, est un moment de délectation inouïe. Les mélomanes trouveront un superbe plaisir à entendre s’égrener les notes, l’âme caressée par une voix voluptueuse de Taos Arhab. Ili-kem est chez les disquaires depuis quelques jours et il fait déjà le bonheur des mélomanes et des admirateurs de cette jeune chanteuse authentique et universelle à la fois.

Par La rédaction de Tiwizi info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *