Jean Louis Levet prépare le terrain pour un partenariat

« Nous sommes deux pays situés géographiquement face-à-face mais appelés à travailler cote-à-cote » Jean Louis Levet
M.
Jean Louis Levet, Haut Responsable à la Coopération Industrielle Algéro-française, a animé plusieurs  conférences débat à l’université de Tizi-Ouzou et à la maison de la culture. celle abrité par l’université de Tizi-Ouzou récemment était inscrite sous le thème de la coopération, la recherche et l’innovation se tiendra a drainé beaucoup de chercheurs et d’investisseurs à l’auditorium du campus Hasnaoua 1.
Après les interventions du recteur de l’université, du directeur de l’industrie et des mines et du représentant de l’APW, c’est M. Khendriche, de l’association Touiza Solidarité de Marseille qui a pris le relais pour évoquer les projets accompagnés par son collectif à travers quelques villages de la wilaya de Tizi-Ouzou. Pour étayer ses propos, M. Khendriche a projeté un documentaire de 14 minutes, Etincelle d’espoir en terre de campagne relatant quelques témoignages de jeunes dont les projets ont été financés et accompagnés par Touiza Solidarité.
Succédant à M. Khendriche, M. Levet a pris la parole dans un style qui tranche diamétralement avec les précédents intervenants, pour rappeler les fondamentaux de la relation de coopération qui lie l’Algérie et la France. Avec pédagogie, il évoquera, arguments à l’appui, le contexte global dans lequel s’inscrit la relation des deux pays, cette même relation et enfin le développement des liens entre les investisseurs des deux rives.
Pour se faire, Le Haut Responsable à la Coopération Industrielle et Technologique franco-algérienne n’est pas allé par mille chemins. Désormais, il nous faut une nouvelle boussole par laquelle on peut s’inscrire dans la durée et voir loin. Il faudra viser l’excellence, des relations de confiance et de la co-innovation.
En fait, comme l’ont si bien exprimé les chercheurs et les investisseurs qui ont animé les débats avec M. Levet, la coopération avec le partenaire français est fortement souhaitée. Un questionnaire établi justement par la direction de l’industrie et des mines met en évidence cette tendance. C’est justement cette confiance qu’inspire le partenaire français et l’excellence de ses entreprises et ses universités qui attirent les partenaire algériens de Tizi-Ouzou.
Pour rappel, la conférence d’aujourd’hui à l’université de Tizi-Ouzou est la suite d’une série de rencontres qu’anime M. Levet depuis qu’il responsable à la coopération industrielle et technologique franco-algérienne. Faire émerger des partenariats est l’une des priorités de son travail qui continue sur le terrain. Nous y reviendrons régulièrement car notre journal s’inscrit en droite ligne dans cette perspective de recherche d’initiatives et de partenariats.

Par La rédaction de Tiwizi info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *