En guerre ouverte avec Medouar, Mellal refuse de jouer mardi contre l’USMA

La réunion est programmée demain dimanche à l’hôtel l’Hirondelle situé dans la ville de Bordj El Kifan. Elle regroupera les présidents des clubs de ligue 1 et 2. A l’ordre du jour, mettre fin à l’anarchie qui règne dans la gestion du football algérien.  Aussi, Mellal entre en guerre ouverte contre le président de la ligue, Abdelkrim Medouar. Un bras de fer qui a atteint le point  de non retour car le président de la JSK a décidé de ne pas jouer contre l’USMA mardi. Programmé demain lundi, la LNF a pour rappel décidé de décaler la date de 24 heures sans motif   apparent. Ce qui pousse Mellal à accuser Medouar de vouloir saboter la JSK.

La guerre est déclarée car un forfait est synonyme de sanction lourde. La gravité vient du fait que les supporters kabyles ne supporteront pas une sanction de ce genre sur leur club. Pour d’aucun, Cherif Mellal a raison de se soulever contre le président de la LNF avec sa programmation à l’à-peu-près. Pour d’autre, le jeune président de la JSK avec sa méthode carrée n’ignore pas que la gestion du football  n’a pas encore atteint  ce stade de maîtrise de la gestion moderne.          Pour cette catégorie, s’engager dans un bras de fer avec le président de la LNF risque de mettre la JSK dans une position difficile et par voie de conséquences mettre le feu aux poudres zen cas de lourde sanction.

Avec cet appel à la réunion, Mellal joue le « ou ça passe ; ou ça casse ». Tout dépendra de la réponse des autres présidents de clubs à son appel.

Par La rédaction de Tiwizi info