Sahel de Bouzeguène élu village le plus propre de la wilaya de Tizi-Ouzou

Sahel, village situé dans la région de Bouzeguène a été élu hier comme le village le plus propre de la wilaya de Tizi-Ouzou par le jury du concours Rabah Aïssat de la l’APW. Le champion vient donc de se voir  doté d’une enveloppe financière de neuf cent (900) millions de centimes.

Ensuite arrive le nom du deuxième. Icherkiyen situé dans la daïra de Maatkas est donc le deuxième village. A l’annonce du jury, la salle a encore vibré au son des acclamations et des youyous. La cagnotte remise à ce beau village est de sept cent millions de centimes. A la troisième position, c’est le village Izerouden, une autre belle localité de Maatkas qui a été gratifié de six cent millions de centimes. Aberran et Takharadjith dans la région d’Aït Bouadou pointent respectivement à la quatrième et la cinquième place avec cinq et quatre millions de centimes.

A la sixième et septième place, le jury a choisi le village Ath Amar et Aït Aïssi Ouyahia dans la daïra d’Ililten. Ces deux belles localités ont été gratifiées de trois cent millions de centimes chacune. Tifraout dans la commune d’Aït Yahia et Bouyaghzar à Frikat dans la région de Draa El Mizan arriveront à la huitième et neuvième places. Les deux villages remporteront une cagnotte de deux cent millions de centime chacun.  Le village Azra situé dans la commune de Tigzirt arrive lui à la dixième place en remportant cent millions de centimes.

Par La rédaction de Tiwizi info

Si Moh Sidi Maamar, l’homme qui soigne plusieurs maladies difficiles avec l’huile d’oléastre

La sciatique, l’arthrose, les hémorroïdes, les maladies respiratoires, la faiblesse sexuelle et beaucoup de maladies causées par la mauvaise circulation du sang, les affections respiratoires, les douleurs musculaires, les saignements du nez et les affections rhumatismales. Sont des maladies que soigne cet homme dans sa petite boutique située Rue Les Douze Salopards dans la nouvelle ville de Tizi-Ouzou.

Il s’appelle Si Moh Sidi Maamar. Il est titulaire d’un brevet d’invention certifié et protégé par l’INAPI. Il possède, en plus du don de Dieu, la faculté de soigner des maladies difficiles pour la médecine conventionnelle. Son seul remède, un élixir, savamment mixé d’huile d’oléastre. Seul notre ami Si Moh, dans sa petite boutique située dans la nouvelle ville de Tizi-Ouzou a le secret de cette mixture et cette alliance  miracle entre l’huile d’oléastre mâle et l’huile d’oléastre femelle. Ce dosage savant est justement à l’origine de ce brevet tellement convoité par l’industrie pharmaceutique.

Rien à voir avec les guérisseurs et les charlatans. Si Moh Sidi Maamar applique un procédé scientifique certifié et breveté par l’Institut Pasteur et reconnu et protégé par l’INAPI. Pour comprendre son procédé, nous sommes allés le voir dans sa boutique « Avant de vous parler de ce remède, il faut d’abord louer la grâce divine qui a gratifié l’humanité de ces biens. L’oléastre  mâle n’existe en quantités que dans deux pays au monde, l’Algérie et la Palestine qui ont les quatre saisons bien accentuée. Il ne faut pas oublier aussi l’élément transmetteur à travers les pays de la méditerranée qui est un oiseau, l’étourneau » Explique-t-il comme pour rester humble devant la nature. Le géni humain de Sidi Maamar n’intervient donc que dans le processus de fusion de ces deux mixtures, huile d’oléastre mâle et l’huile d’oléastre femelle.

Sa formule protégée à l’INAPI n’a pas tardé à attirer l’industrie pharmaceutique. « Des industriels du médicament d’un pays européen sont venus me voir afin d’acheter ma formule. Ils m’ont fait l’offre alléchante de un milliard et demi de centimes en contrepartie de ma formule. Je leur ai répondu que j’étais d’accord pour sa vente en Europe sous la dénomination d’huile alors qu’eux, ils voulaient la produire en gélules. J’ai donc refusé parce que si médicament il y a, je préfère qu’il soit produit par l’Algérie», raconte-t-il avec dépit du sort qu’on réserve souvent au génie national.

Si Moh nous a également révélé le procédé de fabrication de son élixir. Avant de passer à la trituration, Il nous explique d’abord que l’huile d’oléastre femelle se trouve dans l’écorce alors que celle de l’oléastre mâle, est dans le noyau», précise-t-il. « Je broie les graines séparément dans le moulin. Je retire la pate et je procède au mixage selon un dosage que je suis seul à savoir. L’huile produite est utilisée pour gerris les maladies dont je vous parlé » Raconte-t-il.

Les témoignages de personnes guerriers par sa lotion se comptent par centaines. « J’étais sur le point de fermer ma boutique dans le village. Je ne pouvais plus soulever le moindre poids. Quand j’ai entendu parler de Si Moh, je me suis précipité à aller le voir. Après son traitement, la sciatique qui me rendait la vie impossible a disparu. A présent, j’ai maintenu ma boutique ouverte et je peux soulever le poids que je souhaite. Un vrai miracle après des années de soins chez les médecins » Témoigne Hacène, un commerçant à la cinquantaine. « Je vis en France, machine bronchée à mes poumons ne devait jamais me quitter pour rester en vie. J’ai été orienté par un cousin qui vit au bled chez Si Moh. Après son traitement à l’huile d’oléastre, j’ai retrouvé ma respiration naturelle, guéri de ma maladie handicapante. A présent, la machine, je l’ai décroché et je vis normalement » Témoigne un autre personnage resté reconnaissant pour les vertus de l’huile d’oléastre. Enfin, l’huile d’oléastre n’a jamais fait de mal à personne. L’élixir de Si Moh mérite bien d’être essayé même sans arrêter le traitement médical. Le résultat est extraordinaire.

Par La rédaction de Tiwizi info

Une voiture tombe dans le barrage de Taksebt; deux occupants morts

Le barrage de Taksebt, à Oued Aïssi continue de faire des victimes. Un véhicule est tombée hier dans la nuit dans ses profondeurs. Quatre jeunes originaires de Beni Douala étaient dedans lors de l’incident. Deux d’entre eux ont été repêchés morts alors qu’un autre est encore dans un état comateux au CHU de Tizi-Ouzou. le dernier occupant s’en sortie sains et sauf.

Par La rédaction de Tiwizi info

L’artiste Amar Hamou est décédé cet après-midi

L’artiste Amar hamou, de son vrai nom Djouad, vient de tirer sa révérence. il est décédé cet après-midi du 12 septembre chez lui à Agouni Oufekous dans la commune de Boudjima. Amar Hamou débute sa carrière dans les années 70 en composant des chansons culte qui restent encore cultes. « m oumendil Averkan » est un chef d’œuvre qu’il a laissé à la postérité.

Par La rédaction de Tiwizi info

Pour un débat sur la vocation économique de la Kabylie

L’Algérie ne peut, à notre sens, se développer sans passer par une régionalisation accentuée surtout sur le plan économique. Les spécificités de chaque région d’Algérie doivent être prises en compte pour que toutes ces contrées retrouvent leur vocation économique naturelle. C’est dans cet ordre d’idée que votre  journal Tiwiziinfo.com lance ce débat. Quelle vocation économique pour la Kabylie ?

Disposant, dune part, de façade littorale, de montagnes, de patrimoine diversifié et riche, la Kabylie peut se donner une vocation touristique pour en faire le pivot de son essor économique. D’autre part, la région possède un potentiel exceptionnel dans l’arboriculture de montagne. Ces produits du terroir peuvent, de leur coté, constituer une vocation économique entière. Enfin, abritant des universités des plus performantes du pays, la Kabylie peut devenir, vu le potentiel en matière grise, une silicon valley. Mais comment y parvenir est le vrai débat  qui doit être lancé dès  à présent.

Par La rédaction de Tiwizi info

Le groupe industriel électroménager ENIEM à l’arrêt

Le groupe industriel ENIEM de Tizi-Ouzou vient de faire sortir ses 1700 ouvriers en congé forcé à cause du manque de pièces pour la fabrication du matériel électroménager. Selon la direction de ce plus important complexe industriel de la wilaya de Tizi-Ouzou, une demande de renouvellement des licences d’importation  et d’exploitation du matériel a été déposée le mois de février mais aucune réponse n’a été obtenue jusqu’à maintenant.

Par La rédaction de Tiwizi info

Cherif Mellal et six employés du club agressés dans le bureau de la JSK aujourd’hui à midi

Cherif Mellal a été agressé par des individus inconnus au niveau du siège de la JSK. Des individus inconnus ont fait irruption dans le bureau situé à la nouvelle de Tizi-Ouzou aux environs de midi et s’en sont pris violemment aux employés du club kabyle trouvé sur place à l’aide de batons et d’armes blanches. Appelé en urgence, Mellal a lui aussi été agressé à la tête en arrivant au bureau.

Les victimes ont été transférées au CHU Nédir Mohamed de Tizi-Ouzou pour recevoir les soins nécessaires. Selon notre interlocuteur chargé de la communication de l’équipe, les jours des sept personnes agressées ne sont pas en danger mais tout le monde attendait encore le retour de ces dernières de l’hôpital pour se rassurer. En plus de l’agression  des victimes, les assaillants s’en sont prix au matériel utilisé ainsi que le mobilier du bureau avant de disparaître dans la nature.

Enfin, rappelons que la rencontre de samedi prochain face à l’ESS a été reportée à une date ultérieure. Un report qui met dans tous ses états le technicien français Franck Dumas qui devra retravailler le moral de ses joueurs.

Par La rédaction de Tiwizi info

C’est Issad Rebrab qui financera le centre de formation de la JSK

C’est Issad Rebrab qui va financer le centre de formation de la JSK. Ce projet sportif, le premier en Algérie, dont le coût de réalisation est estimé à cinquante millions de dinars sera ainsi entièrement pris en charge par le patron de Cévital qui a exprimé aujourd’hui son admiration pour le projet de Cherif Mellal. Il était à Tizi-Ouzou pour l’inauguration de cette infrastructure située à Oued Aïssi en compagnie des responsables de la JSK ainsi que les représentants de la wilaya et de l’APW. D’une superficie de quatre hectares, il sera doté d’un hôtel de 66 chambres, deux terrains de sport dont un en gazon naturel, des unités de récupération physique, de bassins d’eau chaude et d’un bloc administratif.

Lors de l’inauguration qui s’est déroulée ce matin, Issad Rebrab s’est exprimé sur la situation économique du pays considérant que le problème est politique. Parlant des blocages dont ses projets souffrent actuellement, il a regretté ces pratiques qui nuisent non seulement à l’économie nationale mais à l’image de l’Algérie. Cherif Mellal, lui, a exprimé son soutien à Rebrab qui est, selon lui, un partenaire fiable de son club. Le président de la JSK n’a pas non plus caché son soutien pour l’homme d’affaire dans son bras de fer avec le gouvernement au sujet des blocages dont il est victime.  Pour Cherif Mellal, Issad Rebrab est un industriel qui fait la fierté de l’Algérie. Ses projets font travailler des dizaines de milliers de familles et autant de familles.

Par La rédaction de Tiwizi info

Uche Opéré le 19 mars et indisponible pour 7 mois

Uche sera opéré le 19 mars et ne sera opérationnel que dans sept mois, après sa blessure face au MCA. Ce sera au niveau de la clinique spécialisée Saada à Alger.

Le médecin du club, Djadjoua, a déclaré que deux jours après l’opération, le joueur reprendra par une rééducation mais il ne sera autorisé à courir que six mois après et ce n’est qu’au bout du septième mois que le joueur pourra toucher au ballon.

Plus de peur que de mal par ailleurs pour Arezki Hamroune. Il reprendra avec le groupe lors de la séance d’entraînement de demain lundi. Ce dernier souffrait d’une contracture au niveau de la cuisse c’est pourquoi, il a été ménagé lors du match amical face à l’équipe réserve par précaution. Il sera, donc, disponible pour le match face à l’ESS, samedi prochain. A rappeler enfin que les joueurs reprendront aujourd’hui les entraînements à 10h à Tizi-Ouzou pour la dernière ligne droite avant le match face à l’ESS.

Par La rédaction de Tiwizi info