Amagueur N Tafsouth existe encore à Tarihant C’était la fête à Azaghar

Tissira m savaa

Le monde fête la journée mondiale de l’arbre en ce 21 mars, les villageois de Tarihant, eux étaient en communion avec la nature. Dans ce village au grand patrimoine millénaire, c’est une tradition que les habitants pratiquent encore. Le rituel berbère ancien appelé Amagueur N tafsouth vit toujours à Tarihant.
Une pérennité que les jeunes de l’association Garoura lui garantissent par le seul désir de vivre comme les anciens, en harmonie avec la nature. C’était une grande réussite.
Au petit matin, comme il se fait depuis des millénaires, rendez-vous pris à 8h au niveau de la maison de jeunes Kamel Bougandour. Des jeunes, des femmes, des hommes, et des vieux ont répondu présent à l’appel de l’association. Après des discussions sur le sujet entre les vieux et les jeunes, la destination était toute tracée. Cap sur Azaghar, champs situés en bas du village.
Sur place, des témoignages ont été donnés par des personnes qui se souviennent encore de cette pratique. Amagueur N Tafsouth était surtout un rituel réservé aux enfants qui sortaient tôt dans la matinée avant le lever de soleil pour accueillir le printemps. A Azaghar, les jeunes de Tarihant ont profité de l’occasion pour découvrir les appellations presque perdues des plantes qui poussent dans la région. Leur utilisation comme des remèdes pour de nombreux maux a également été l’exposé le plus important des vieux et des vieilles.
La rencontre avec le printemps ne pouvait se dérouler sans la plantation d’arbres.. Munis de pioches et de plants de diverses variétés d’arbres, les jeunes ont procédé à la plantation des arbres sur plusieurs sites. Les méthodes traditionnelles de greffage ont également été au menu. Les présents ont assisté à des démonstrations de greffage de plusieurs arbres. Pratique que les vieux maîtrisent encore. A noter d’ailleurs que beaucoup de jeunes ont ce savoir-faire transmis par leurs parents.
En fin de matinée, c’est l’heure du déjeuner. Les jeunes de Garoura n’ont pas omis de mettre au programme ce volet culinaire. Des mets traditionnels ont été préparés par les femmes du village qui les ont offerts aux présents. En pleine nature, l’art culinaire recouvrait toute sa splendeur avec les goûts qui s’aiguisent au contact de la forêt. C’était une agréable fête ressuscitée grâce à la ténacité des jeunes de Garoura qui refusent de laisser partir ce rituel.

Par La rédaction de Tiwizi info

Une réponse sur “Amagueur N Tafsouth existe encore à Tarihant C’était la fête à Azaghar”

  1. Amager n tefsuyt est un souhait de bienvenue pour notre mere nature avec tout son décor multicolores . c’est la fête verte . Nous remercions dieu pour ce qu’il nous a offert comme sourire de la planète

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *